Volontariat et réciprocité

Par A ALCID - Alcid
Volontariat et réciprocité

Dans un monde en pleine mutation où le vivre ensemble est un défi pour toutes les sociétés, le développement de la réciprocité des engagements est une nécessité. Elle permet de nourrir des relations plus équilibrées, des liens de coopération et de solidarité entre les pays plus solides et harmonieux. L’agir ensemble, dans la mixité culturelle, sociale et professionnelle, se base sur un enrichissement mutuel, le partage des cultures, l’ouverture d’esprit, le respect de l’autre, l’altérité et la créativité : un cercle vertueux, au profit de la paix entre les peuples. 

Depuis 2010, avec la loi sur le Service Civique qui permet à tous les pays qui accueillent des volontaires français d’envoyer en France des jeunes pour effectuer un engagement de service civique.

Depuis 2012, France Volontaires a initié un premier programme expérimental avec deux pays : le Mali et le Niger. Depuis elle accompagne la conception et la réalisation de missions et de projets de volontariat international dans un rapport réciproque entre pays partenaires. Elle contribue à la mobilisation de partenaires opérationnels et financiers additionnels nécessaire à son développement.

Pour France Volontaires, l’enjeu est de se placer sur ce secteur novateur et porteur d’un volontariat universel plus équitable. L’objectif étant de déployer le concept de réciprocité de petits projets vers des programmes plus conséquents, France Volontaires noue des partenariats avec des organisations nationales de volontariat (ONV) de pays partenaires.

Pour en savoir plus et télécharger le guide « Vers plus de réciprocité dans le volontariat »